Entreprises, biodiversité et « survie »…

Alors que les bourgeons s’éclatent tout autour de nous un extrait du livre « Ecolonomie / Entreprendre sans détruire » d’Emmanuel Druon, dirigeant de Pocheco filmé dans « DEMAIN » :

 » On m’a souvent opposé que la croissance économique justifiait de gagner de la productivité et d’exploiter chaque centimètre carré du site. A condition que la croissance économique soit notre seul but. Ce qui n’est pas le cas. Nous voulons rester rentables, c’est une question de survie de l’activité. Et nous voulons réapprendre à vivre, c’est une question de survie « tout court ». Pour cela, notre environnement quotidien doit nous mettre en contact avec la terre et les espèces animales ou végétales qui la peuplent. »

En photo : la cuve de réserve d’eau végétalisée de Pocheco, doublée de sphaigne, qui abrite 6000 pieds de plantes indigènes, biologiques et mellifères. Et un chardonneret, pour le plaisir !

LAurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.